Peace and Laos

Quelques photos commentées du Laos…

Au Laos, la plupart des maisons sont sur pilotis, en bois, avec un toit en tôle, en tuiles de bois ou en chaume… En dessous, les laotiens garent leur motoculteur qui sert souvent de voiture familiale, installent des hamacs, des nattes pour se reposer et profiter de la fraîcheur.

Le Laos, avec son climat sec et sa souplesse pour les autorisations de camping sauvage est le pays idéal pour ressortir notre tente du fond de la remorque. Tous les soirs, nous nous installons donc dans des endroits magiques, cuisine au feu de bois et douche avec l’eau de la rivière.

Heureusement, notre omniprésident qui a réponse à tout est même là pour nous aider à démarrer le feu… (Libération acheté à Hanoi…)

Le Laos, terre de rencontres. Dès que nous plantons notre tente, nous voyons accourir plein d’enfants qui restent avec nous et épient tous nos gestes (pas facile pour la toilette…). On passe vraiment de bons moments avec eux…  Mais aussi lorsque nous pédalons, les enfants accourent des maisons, pour venir nous dire bonjour. Ils essayent parfois de taper dans nos mains. Ils crient : « sabaidee sabaidee » (bonjour) dès qu’ils nous voient et jusqu’à ce que nous ne puissions presque plus les entendre, c’est très amusant. Il n’est pas rare de rencontrer des adultes qui parlent francais.

Après la traversée d’est en ouest du Laos, nous longeons le Mekong jusqu’au Cambodge. Dans les trois « grandes villes » que nous traverserons dans ce pays, nous pourrons nous reposer, et boire un petit verre sur les bords du Mekong. Nous imaginions les quais blindés de monde et de magasins d’artisanats, de restos, bars… mais l’ambiance est beaucoup plus zen. Quelques petites échoppes, des pirogues pour passer en Thaïlande, des jus de fruits pressés trop bon, une vue très belle et le calme.

Enfin, nous traversons de superbes paysages. Les rizières assechees nous donnent l’impression de pédaler dans la savane. Les troupeaux de buffles en rajoutent une couche. Les montagnes furent (car maintenant c’est tout plat) trop belles, nous avions parfois l’impression d’être dans un film.

Il fait très chaud. Pour mieux vivre les grosses chaleurs, j’ai trouvé une solution, qui donne a Grégoire l’occasion de se moquer de moi…pas sympa!

Le royaume du Lan Xang (million d’Elephants) est aujourd’hui le Laos. Malheureusement, nous n’avons pas encore croisé les gros pachydermes, alors pour ne pas trop vous décevoir, nous avons trouvé une image illustrant cela. Nous l’avons trouvée dans un temple à Savannakhet.

Et nous avons garde bien précieusement cette dernière photo. Le lendemain matin de notre nuit dans la maison en paille, le petit garçon dont nous n’avons pas réussi à savoir le nom, est venu nous glisser entre les bambous, un petit mot. Trop mignon, trop craquant…

On vous embrasse, et on ne manquera pas de vous tenir au courant de la suite de nos aventures. Normalement, dans quelques jours, nous passerons la frontière pour entrer au Cambodge. A très bientôt!

106 réponses pour “Peace and Laos”

Laisser un commentaire