Laos sur la montagne !

Quelques nouvelles du Laos, envoyées le 25 mars !

Passage de la frontière dont nous nous souviendrons toute notre vie. Après 35 km de montée dans un brouillard à couper au couteau, un crachin incessant, nous arrivons au poste de douane. Reçus par le frère jumeau de celui qui nous avait accueilli a notre sortie de Chine (= Aimable comme une porte de prison : en plus il ne veut pas nous rendre nos passeports… Sauf si nous payons, bref), nous sommes frigorifiés et trempés jusqu’aux os. Epuisés par la montée, nous rêvons de douches chaudes, de matelas molletonneux, et d’un bon repas !

Mais, il y a toujours un Mais, c’est bien connu ! Le douanier Laotien nous dit que le prochain hôtel, guesthouse est à 35 km… Ha zut ! De toute façon il faut descendre, il n’y a absolument rien à la frontière.

On a peur de perdre nos orteils avec la vitesse, mais gardons dans un coin de la tête la dernière phrase du douanier, qui nous avait un peu fait rire intérieurement :  » Ne vous inquiétez pas, en bas il ne pleut pas, il fait beau… » Après 50 km de pluie non stop, c’est drôle!

Mais… Le revoilà !
A notre grande surprise, le douanier n’avait pas menti. Après 4 km de descente (2m30 top chrono) nous remarquons que la route est sèche. Au loin le soleil couchant brille, et laisse apparaître un ciel dégagé, présageant des étoiles dans peu de temps, et un temps sublime pour le lendemain….

IL SE MARIERENT ET EURENT BEAUCOUP D’ENFANTS…. Pas tout de suite, car le rêve continue!

Nous découvrons émerveillés les paysages : de petites maisons en bois sur pilotis le long d’une rivière, de grandes étendue de verdure avec le son lourd des cloches des vaches, aucun klaxon…Nous n’en croyons pas nos yeux. Bien évidemment il n’y a que de la descente, et en 1/2 h nous avons fait les 35 km. Nos vêtements sont déjà presque secs, mais méritent tout de même une bonne nuit sur le fil à linge.

Bref ! Je ne vous donne pas tous les détails, cela serait très long, mais disons que ça vous donne une idée de notre entrée en matière au Laos.

Depuis 4 jours, nous sommes dans la montagne. De petits cols surprises suivis de descentes à faire peur, tout en passant par des panoramas à couper le souffle (genre Avatar ou le Seigneur des Anneaux….) , un soleil génial ( nous sommes passés de 11 à 35 degrés, autant dire que l’ »hiver » fut court ).

Nous entamons notre traversée d’est en ouest le Laos. Nous adorons. Les gens nous disent bonjour, mais sont moins entreprenants que les Chinois et Vietnamiens. Ils semblent un peu plus réservés, mais une fois que la glace est brisée nous passons avec eux des moments très agréables. Hier soir, nous avons planté notre tente près d’une rivière, où nous nous sommes lavés sous l’oeil amusé de deux enfants, qui sont ensuite allés cherche tous leur copains. C’est comme cela qu’on s’est retrouvés autour d’un feu de camp, pendant une bonne heure, avec un vingtaine d’enfants autour de nous. Trop sympa !

Aujourd’hui, c’est la première fois que nous trouvons internet. Dans les villages avant la ville, pas de choses de ce genre. Des petites maisons en bois, des vaches et des chèvres sur la route, des rires d’enfants un peu partout, des chemins de terre… mais pas de musique à fond, d’internet, de klaxon…

Nous sommes donc dans une « grande ville », Thakhet. Après nos 100 km du jour nous sommes allés boire une petite bière fraîche sur les bords de Mekong. Il est 18h00, le soleil s’apprête à se coucher sur la Thaïlande que nous apercevons de l’autre côté de la rive.

Vous l’aurez compris, on est mordus du Laos. On prévoit d’ailleurs juste après ce mail d’aller planter notre tente au bord du Mekong… A suivre !

4 réponses pour “Laos sur la montagne !”

  • Steph la libanaise dit :

    « planter notre tente au bord ddu Mékong »…… ça va bien de nous faire des pieds de nez comme ça, oui ?!?
    En tout cas, j’espère que côté intempéries naturelles, rien ne vous aura touché, vu ce qu’il se passe dans le coin (certaines répliques du séisme ont touché le vietnam récemment, si je me souviens bien….)

  • Charlotte dit :

    Waouh waouh, ça fait baver ces histoires…
    Et sourtout ça donne envie d’être cet été, parce que moi aussi le Mékog m’attend.
    plein de bonnes choses à vous, continuez à nous faire rêver avec toutes vos aventures…
    Des bisous

  • Famille Sabouraud dit :

    Quel voyage! merci de nous raconter ainsi vos aventures, ça nous fait rêver et ça nous permet de vous accompagner un peu.
    On a moins de choses passionnantes à vous raconter et pourtant l’actualité est riche en ce moment en France : les résultats des cantonales? mais ça ne fait vraiment, vraiment pas rêver… le Japon? continuez à mettre de la distance et à pédaler (quoique les nuages radioactifs fassent un tour du monde dans le sens contraire du votre!), c’est plutôt inquiétant! la Lybie? la Syrie? le printemps arabe progresse, il faudra peut-être réévaluer votre parcours quand vous apercevrez ces pays, à voir! En tout cas profitez en bien, soyez prudents et continuez à nous faire rêver!
    bises+++
    Dominique

  • LAYBROS dit :

    VOUS AVIONS RENCONTRE AU MOIS D’AOUT A GRAMAT LOT

    VOUS SORTIEZ DE LA MESSE DU DIMANCHE !
    que de chemin parcouru depuis,LE LAOS QUE NOUS avons traverse en car! et pas en vélo , quand ca monte pas ca descend , bon courage et bravo!

    mado&bernard

Laisser un commentaire