Good Morning Vietnam!

Enfin des news…

Nous sommes entrés au Vietnam il y a 15 jours. Dans la ville frontière (Mong Cai), nous avons été surpris de sentir si vite la différence entre les deux pays. D’un point de vue architectural tout d’abord. Les Vietnamiens semblent accorder beaucoup d’importance à l’aspect extérieur de leur maison. Les facades sont très richement décorées (mais pas les murs de côté, laissés à l’état brut). Les maisons sont très hautes et très profondes, parce que la taxe d’habitation se base sur la largeur de la facade qui donne sur la rue… Ce qui est marrant aussi, c’est que les rez-de-chaussée (appelés 1er étage ici) sont ouverts sur la rue, le salon des gens est presque sur le trottoir, la vie de famille est visible par tous les passants.

 

On a aussi senti une différence en terme d’accueil. Il a fallu réapprendre à négocier les prix, se méfier des arnaques (différence notoire avec la partie de la Chine qu’on a traversée car les Chinois sont d’une honnêteté irréprochable, très agréable pour les « touristes pleins de frics » que nous pouvons représenter aux yeux de certains. On savait qu’on payait tout au même prix que les Chinois, c’était vraiment très confortable).

Très vite, on s’est retrouvés dans la fameuse Baie d’Ha Long, site naturel exceptionnel (des milliers d’iles formées de rochers très abruptes, dans la mer). Evidemment, c’est extrêmement touristique et ca ne facilite pas les rencontres authentiques et désintéressées… On est donc montés dans une jonque (vieux bateau en bois), dans lesquels on parque les touristes comme du bétail. Plus loin le bateau s’arrête. On peut louer un canoé (et donc PAYER), pour visiter une grotte ou rester à bord de la jonque en attendant 1 heure ceux qui font du canoé. Puis on redémarre, mais pas longtemps car le personnel à bord propose un repas, pas gratuit évidemment. On attend donc… On redémarre afin d’atteindre les barques des vendeurs de fruits et légumes, où une pomme vaut plus cher que chez Fauchon… Bref, ca n’enlève pas la beauté du site mais ca énerve…

 

Puis Hanoi, ville super sympa. Très touristique aussi (on entendait souvent parler francais autour de nous). D’ailleurs on a fait des rencontres « francophones »: Loic et Lan, Geoffrey et Xavier (un Alsacien et un Breton, ca ne s’invente pas!), Martin, Pierre, moments très sympa.

Hanoi, capitale du Vietnam porte le nom de « ville aux 36 rues » car le centre ville était autrefois divisé en 36 rues, chacune spécialisée dans un domaine, une corporation. Ca reste encore très valable aujourd’hui et c’est ainsi que nous avons pu déambuler à travers la rue des vitriers, la rue des paniers en rotin, la rue des soudeurs. Mais aussi la rue des rouleaux de scotch, la rue de ceux qui « retapissent » les sièges des scooters, la rue des faux billets de banque à bruler en offrande bouddhiste… On a aussi eu la chance d’observer la Tortue du lac Hoan Kiem, qui attire tous les passants (et surtout les Vietnammiens) lors de ses rares apparitions (elle reste plutot dans le fond du lac normalement parait-il…). A Hanoi toujours, on a trouvé quelques vraies boulangeries francaises, restes de l’époque coloniale, avec VRAIES baguettes et VRAIS croissants… On n’a pas fait que regarder…

     

 

On va rester dans le registre alimentation pour vous dire qu’à priori, on n’a toujours pas mangé de chien (ou alors on n’est pas au courant) mais on en a vu sur des étals de bouchers… Notre nourriture est essentiellement constituée de riz ou de pates au riz, de légumes. Ca fait bien longtemps qu’on n’a pas allumé notre réchaud de camping car se nourrir dans les nombreux petits bouis-bouis ne coute rien… Beaucoup de fruits de mer aussi, le littoral n’est jamais loin au Vietnam. On a tenté aussi les Nems Chua, qui n’ont rien à envier aux « Doubitchous » du Père Noel est une Ordure. Ce sont des petits rouleaux de viande emballés dans des feuilles de bananiers. Par contre c’est cru, gélatineux, et on ne sait pas quel est l’animal à l’origine de cette… dé-li-cieuse spécialité dont ils raffolent plus que nous…

 

    

 

 

Sinon, sur la route, on a été très contents de retrouver notre alphabet, quand même plus facile pour se repérer que les hiéroglyphes chinois. Par contre, dans la vie courante, Facebook et Skype sont toujours interdits par le régime communiste, comme en Chine. Il est difficile de se faire héberger chez des gens ici au Vietnam car le régime interdit d’accueillir des gens sans avoir averti préalablement de l’identité des visiteurs à la police… On va donc tous les soirs à l’hôtel (pas cher, ouf!), ce qui nous décoit un peu, c’est sur. C’est pas comme ca qu’on imaginait le voyage, heureusement que ce n’est pas comme ca dans tous les pays. Mais les Vietnammiens sont quand même accueillants et super sympas. Regulièrement, lors de nos pauses sur la route, on est invités à boire un petit thé (au gout d’épinards. Franchement, c’est pas mal, on s’y fait), ou alors à trinquer avec un verre d’alcool de racines ou de serpent, à boire cul sec. Ca réchauffe, dans ce pays ultra humide où nous avons froid et où nous n’avons jamais apercu le ciel bleu (toujours gris, ou pluie), sans exagérer…

Je disais donc que nous étions tous les soirs dans des hôtels, qui sont fréquemment équipés de la TV (même les plus modestes), avec la chaine francophone TV5 Monde. Nous n’avons jamais autant regardé Question Pour un Champion, retransmis à 18h heure de Bangkok! Par contre, nous sommes constamment sur nos gardes après avoir affronté, toujours dans les hôtels, toujours dans notre chambre: un incendie (prise défectueuse: il y a eu des flammes, oui oui!), une inondation (tuyau qui lache, pas moyen de couper l’arrivée d’eau), une électrocution (lampe de chevet sans prise: juste les deux fils directements insérés dans les deux trous de la prise…), un interrupteur qui ne veut plus éteindre la lumière (et la bruyante ventilation par la même occasion), condamnés à passer la nuit avec lumière et bruit…. Bref, on est devenus de vrais James Bond. Sans cesse, on cherche à nous supprimer, mais on s’en sort toujours vivants… Je craque…

 

Le sport national est ici le Badminton, pour le plus grand plaisir de Sibylle qui dit à qui veut l’entendre que quand elle était plus jeune, elle était très douée, faisait des compets et tout et tout… Effectivement, à l’invitation de Vietnammiens, elle a pu prouver ses talents, en disputant 2 matchs, moments super sympas.

La star incontestée est Ho Chi Minh (libérateur et unificateur du Vietnam), dont l’effigie est partout, sous toutes les formes (statues, tee-shirts, tous les billets de banques vietnammiens, etc…). Il est possible d’aller se recueillir devant sa dépouille momifiée, à Hanoi mais nous avons rebroussé chemin devant la longueur de la file d’attente (au moins 2 kilomètres, essentiellement constituée de Vietnammiens). Beaucoup de maisons arborent un drapeu du pays sur la facade, sans que ce soit la fête nationale pour autant.

On a remarqué aussi en terme d’habitudes vestimentaire que les habits militaires (treillis en particulier) étaient très à la mode! Il y a des magasins spécialisés dans ce style, vestiges des deux guerres contre la France et les USA.

Les paysages sont à couper le souffle, essentiellement constitués de rizières. C’est magnifique, ces terrasses cultivées, parsemées de travailleurs courbés à leur tâche, de buffles aux cornes spectaculaires.

 

Enfin, je termine avec le plus important, avec ce que j’aimerais que vous reteniez après avoir lu cet article (comme dans toute bonne dissertation). Le Vietnam ne serait pas le Vietnam sans l’OMNIPRÉSENCE du bruit. Mais quand je vous dis omniprésence, il ne faut pas l’entendre au sens francais du terme: « Chéri, j’étais en ville cet aprèm pour faire des courses. Il y avait du bruit partout… ». Non non, vous n’y êtes pas du tout. Allez dans votre garage, allongez-vous sur le capot de votre voiture, et demandez à quelqu’un de klaxonner longtemps, de facon irréguliere. Puis sortez dans la rue, dites bonjour à votre voisine comme si elle était à l’autre bout de la rue alors qu’elle est à un mètre de vous. Puis dirigez-vous vers le supermarché du quartier: demandez au gérant d’installer une sono digne des plus grands concerts et surtout de diffuser une musique plus forte que la boutique voisine, à l’extérieur du magasin comme a l’intérieur. Rentrez chez vous pour aller voir vos mails mais attention, n’oubliez pas d’inviter tous les adolescents du quartier avec chacun un ordi. Ainsi, dans votre bureau ou salon, vous devez avoir 25 jeunes (de 9 a 17 ans environ) qui jouent à des jeux en ligne, en communiquant (=en hurlant) entre eux, d’un ordi à un autre. Pour finir, aérez-vous, vous en avez besoin. Partez donc faire une ballade (à vélo bien sur!), avec un panneau dans votre dos « Amis automobilistes et particulièrement bus et camions, merci de bien vouloir klaxonner avec insistance lorsque vous me dépasserez, de préférence au moment précis ou vous passerez à hauteur de mon tympan ». Les plus motivés ajouteront un écriteau identique à l’avant, pour les véhicules venant en sens inverse. Enfin vient le moment de vous reposer. Vous savez ce moment si agréable où l’on sent que la ville se calme, que le bruit s’atténue. Au moment de vous coucher donc, demandez à votre voisin de subitement commencer à tronconner l’immense maronnier qui est entre vos deux maisons, et de ne s’arrêter que lorsque sa tâche sera totalement accomplie. Si à 4h du mat, il a fini, c’est bien. Mais préparez-vous, à 5h et demi du matin, des inconnus pénètreront chez vous, se posteront devant la porte de votre chambre et commenceront à se raconter des blagues très très drôles qui font rire très très fort.

Ca y est, vous y êtes, good morning Vietnam! Maintenant, on en rit mais ca n’a pas toujours été le cas. On s’est habitués me direz-vous? Non, c’est pas ca. Je crois honnêtement que ca n’est pas physiologiquement possible pour nous Européens, vraiment. Non non, on a juste consacré une partie importante de notre temps à la recherche d’un casque anti-bruit (comme ceux qu’utilisent les hommes marteaux-piqueurs, oui! oui!), ou au pire, de boules quies. Je crois que les Vietnammiens ne savent même pas ce que c’est. On a vérifié, aucun travailleur sur les chantiers ne s’encombre d’un inutile atténueur de bruit. Et finalement, contre toute attente, dans un lieu totalement improbable, alors que tous nos espoirs étaient anéantis et qu’on commencait à envisager toutes sortes d’hypothèses douteuses (se faire couler de la cire chaude dans les oreilles, chewing-gum…), ON EN A TROUVÉ!!! Des boules quies ET des casques anti-bruit, DANS LA MÊME boutique (il doit pas faire fortune). On n’y croyait pas, comme un mirage. Vous dire qu’on a pleuré serait exagéré mais franchement, on a failli embrasser le vendeur (dans un pays où on ne se fait jamais la bise). Ce fut évidemment subtil de cacher notre joie pour ne pas risquer une multiplication des prix de la part du vendeur mais bon, on les a! NOTRE VIE A CHANGÉ. Nous sommes devenus de véritables Power Rangers sur notre vélo, avec casque anti-bruit, masque anti-pollution (indispensable aussi), casque et parfois lunettes. La classe iiiiiiiiiiiiinnnnnnnteeeeeeeeeeeeeeeerrrrrrrrrrrnaaaaaationale!

Si vous avez un verre à proximité, vous pouvez donc le remplir de ce que vous voulez, du vin de serpent ou de l’eau, peu importe, et trinquons à nos tympans perdus aujourd’hui retrouvés!Dans 48h, nous serons au Laos, à très bientot chers lecteurs et merci pour l’intéret que vous portez à nos récits…

        

 

Si vous avez un verre à proximité, vous pouvez donc le remplir de ce que vous voulez, du vin de serpent ou de l’eau, peu importe, et trinquons à nos tympans perdus aujourd’hui retrouvés!Dans 48h, nous serons au Laos, à très bientot chers lecteurs et merci pour l’intéret que vous portez à nos récits…

10 réponses pour “Good Morning Vietnam!”

  • As dit :

    Cool pour vos tympans…
    Je crains quand même le pire pour toi Sibylle parce que déjà que tu as des problèmes pour entendre lorsqu’on te parle, j’imagine même pas ce que ça doit être maintenant!!! hihi… Superbes photos en tout cas et encore merci de nous faire partager tout ce que vous vivez!! J’adore. Gros bisous à vous deux et bonne route!!

  • AnNaèlia dit :

    COntente d’avoir de vos nouvelles…

    Je vais faire court… J’adooooooreeeeee lire vos aventures!!!!
    C’est super….Merci 1000 fois et même plus de nous les faire partager!!!!!

    COurage….et petit conseil…ne perdez pas vos boules quies pour les routes indiennes….. Et apprenez à evitez les obstacles (car les vaches font ce qu’elles veulent ;-) ))) )

    Bizouxxxxxxxx de nous 3!!!!!!!

  • marinette dit :

    ccoooolll jsuis trops contente d’avoir de vos nouvelles !!
    les photos st trop chouette vous êtes beau !!!
    gros bisou bisou !!
    jvs aime !

  • Raph dit :

    De la boulette cacahuette les zamis de pouvoir vous suivre partout où vous roulez! J’adore lire vos aventures posée dans mon canap’ en vs imaginant! Bonheur votre périple,je suis encore et toujours surfan! Votre article ironique-nique sur le bruit m’a fait trop rire….un peu de patience, en effet l’Inde vous fera aussi découvrir des merveilles à ce sujet! Des petites news de mon côté, je change de boîte en juin et vais bosser tjs en tant que directrice adj de crèche mais ds une asso parisienne..dc suis super contente! Vacances en programmation tout de même, et la Mongolie dont je vous parlais se confirme et à cheval toujours…les entrainements vont donc reprendre très bientot! Hâte d’avoir maintenant des news du Laos, que j’avais bcp aimé…Plein de bisous les loulous, et à très bientot! Raphouille

  • yannick crolas dit :

    je suis avec un grand plaisir vos aventures, et vous lire me donne cette impréssion de faire le voyage avec vous…..merci pour celà.
    je remarque que entre la chine et le wietnam le bruit est omniprésent, il faudra passer chez l’orl à votre retour….lol.
    bonne continuation

  • Valérie MOREAU dit :

    Bravo pour les commentaires ! Très réalistes ! surtour sur la nourriture et l’ambiance sonore !!! J’avoue que les photos de vous deux avec les masques et les casques sont d’un sexy ….

    Bon courage pour la suite du voyage !

    Bisous de Casa

  • Steph la libanaise dit :

    J’adooooooooooore ta description du bruit au Vietnam. Si j’ai bien compris, alors, c’est pire qu’en Chine ? Ouille ouille ouille !!! Si vous n’aviez pas trouvé de casque anti bruit, je vous aurais conseillé de ne plus vous laver les oreilles au coton tige pour favoriser la formation d’un bouchon de serumen, car, ça, c’est un bon moyen naturel de se protéger contre le bruit, et je me demande si les vietnamiens n’en sont pas victime à leur insu (ce qui expliquerait pas mal de choses, en fait….)

    Bon courage pour la suite du voyage, j’espère que vous ne souffrirez pas des évênements sismiques et radiologiques mondiaux. Pensez toujours à bien vous protéger (portez au maximum vos masques anti pollution, ca vous limitera des risques de contamination interne)

    La bise à vous, les jeunes !

  • Leclerc dit :

    J’attendais impatiemment de vos nouvelles et de vos impressions du Vietman. J’espère qu’au Laos il y aura moins de bruit et que ce sera plus tranquille. Encore et toujours Bravo pour votre aventure.
    Je vous embrasse tous deux avec toute mon afection.
    Marie-Paule leclerc

  • Hervé et Cécile dit :

    Oui, nous aimons beaucoup suivre vos aventures. Contents tout de même de savoir que vous avez échappé aux ragoûts de chien . Et à ceux de chat ?
    Merci pour les belles photos et vos reportages PALPITANTS !!!
    Bonne route…
    Nous vous embrassons affectueusement
    Hervé, Cécile et Cie

  • du cosquer dit :

    Nous avons été super content de vous voir et de vous entendre hier .
    Bravo ! pour vos dernières photos et votre vie si bien raconter et passionnante à découvrir . J’espère que vous ne mangez pas de chien ………..
    Faites bien attention a vous .
    Je vous embrasse très fort .Bonne route !…
    T.DIDITH

Laisser un commentaire